Actualités des sports mécaniques

 

  img_actu_F1

img_actu_F1_1

Sebastian Vettel a décroché sa neuvième victoire consécutive au Brésil en clôture de la saison. Mark Webber quitte la Formule 1 sur une deuxième place.  

 

Vettel termine sur une victoire

img_actu_F1_2

Les faits
Vainqueur à Interlagos, le quadruple champion du monde égale deux records d'un coup, celui de courses remportées d'affilée (9), détenu par Alberto Ascari, et de victoires en une saison (13, Michael Schumacher). 
Le départ n'a pas été parfait pour Vettel, en pole, et passé par Nico Rosberg au premier freinage. L'Allemand s'est fait ensuite une petite frayeur dans les stands, attendant des pneus non préparés. Romain Grosjean, l'autre homme en forme de cette fin de saison, a abandonné dès le troisième tour (moteur). 
 
Le chiffre 
0 - Pour la première fois de la saison, Lotus n'a pas marqué de point. Outre la casse de Grojean, Heikki Kovalainen, le remplaçant de Kimi Raikkönen depuis les États-Unis, a terminé 14e.
 
La phrase
"Ce fut une très belle façon de terminer ma carrière, une carrière dont j'ai apprécié tous les moments", a déclaré Webber, qui s'en va après 215 courses, 12 saisons, 9 victoires, 42 podiums et 13 poles positions.
 
L'anecdote
Après un accrochage entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, Red Bull a cru que la Voiture de Sécurité allait rentrer en piste. Sebastian Vettel est revenu au stand mais il n'était pas attendu. Mark Webber, arrivé juste derrière, devait patienter. 
 
À venir
Grand Prix d'Australie 2014 (14-16 mars)

 

img_actu_F1_3

La dernière manche 2013, en Grande-Bretagne, n’a pas permis à Citroën de redresser la barre avant d’entrer dans le court hiver qui sépare deux saisons de rallye. Alors que Sébastien Ogier s’est imposé pour la 9e fois et que Volkswagen a réussi un doublé, Dani Sordo a réussi le meilleur résultat d’une Citroën DS3, avec une 7e place.

 

Citroën peut se tourner vers 2014

img_actu_F1_4

Les faits
Ogier a mené de bout en bout un rallye qui courait dans le nord du Pays de Galles, dans la région de Deeside, sur des chemins forestiers pour la plupart, dont des spéciales qui avaient déjà été empruntées il y a une quinzaine d'années. Les deux Polo R d'Ogier et de Jari-Matti Latvala avaient déjà près d'une minute d'avance au tiers du rallye. À la troisième place, Thierry Neuville a assuré le deuxième rang du classement des Pilotes.

Pour cette dernière, Citroën alignait ses deux pilotes habituels, Mikko Hirvonen et Dani Sordo, mais aussi Robert Kubica, pressenti pour devenir titulaire en WRC l'année prochaine après avoir gagné le titre en WRC2 cette année. Le Polonais, comme le Finlandais, ont abandonné samedi après des sorties de route. Sordo a mené la DS3 WRC au bout à la 7e place sur une surface qui n'est pas sa préférée.

Le chiffre
2. – Le nombre de sorties de route de Kubica lors de cette épreuve, sa première en tant que pilote officiel en Mondial. Une vendredi, une samedi. “L'incompréhension d'une note dans un virage très rapide”, a été à l'origine de la deuxième.

La phrase
“Le rideau tombe sur une saison charnière et nous allons rapidement nous tourner vers 2014. Plusieurs options sont envisageables en ce qui concerne les pilotes de nos DS3 WRC. Nous allons prendre le temps nécessaire pour finaliser les discussions avant d'annoncer la composition de notre équipe pour la saison prochaine.” Après avoir rapidement tourné la page 2013, le patron de l'équipe Citroën Yves Matton doit encore désigner ses pilotes pour 2014.

L'anecdote
En remportant une neuvième victoire (sur 13 rallyes) en 2013, Ogier a égalé le record de Sébastien Loeb établi en 2012. Ce record, Loeb, intérimaire de luxe cette année, l'a d'ailleurs bien défendu en remportant la victoire devant Ogier au Monte-Carlo et en Argentine.

À suivre
La saison 2013 est terminée

img_actu_F1_5

Malgré la douleur due à ses blessures au dos et au poignet, Redding a terminé la saison 2013 en assurant la place de vice-champion du monde Moto2

 

MotoGP Espagne

img_actu_F1_6

Les courses
Avec un poignet fracturé à Phillip Island et un dos bien meurtri à Motegi, Scott Redding a eu du mérite d'aller jusqu'à bout du dernier Grand Prix de la saison. Quinzième de sa dernière course en Moto2, le pilote britannique ne termine pas très loin de son coéquipier Mika Kallio. Victime d'un problème de pneu arrière, ce dernier a dû se contenter de la douzième place alors qu'il s'était élancé avec l'ambition de monter sur le podium. En MotoGP, Stefan Bradl a conclu sa seconde saison en classe reine sur une honnête sixième place. En Moto3, Efren Vazquez termine cinquième dans la roue d'Alex Marquez alors que Miguel Olivieira s'est offert un nouveau top dix.

Le championnat
Vice-champion du monde Moto2, Scott Redding regrettera longtemps cette chute aux essais du Grand Prix d'Australie qui lui a certainement coûté le titre. Avec la quatrième place de Mika Kallio, le team Marc VDS réalise néanmoins un excellent tir groupé qui fait de lui l'une des références de la classe intermédiaire des Grands Prix. En MotoGP, Stefan Bradl paie lui aussi les conséquences de sa fracture de la cheville aux essais du Grand Prix de Malaisie. Forfait à Sepang et à Phillip Island, le pilote du team Honda LCR achève la saison en septième position avec 156 points inscrits, soit quinze de moins qu'Alvaro Bautista qui le précède au classement général. Dans la catégorie Moto3, Miguel Oliveira et Efren Vazquez se classent respectivement sixième et neuvième au guidon d'un Mahindra décidément prometteuse.

L'histoire
L'an prochain, Scott Redding fera ses débuts dans la catégorie MotoGP au guidon d'une Honda RCV1000R. Pour sa dernière course sous les couleurs Marc VDS, le pilote britannique avait à cœur de briller et de défendre sa deuxième place au classement général du championnat Moto2. Malheureusement, les blessures dues à ses chutes en Australie et au Japon ont considérablement gâché ce qui aurait dû être une fête. « J'ai souffert tout le week-end, regrettait le Britannique. J'avais mal au dos et au poignet, et sur un circuit qui tourne beaucoup et où il est très difficile de souffler, j'ai vraiment eu du mal à aller jusqu'au bout de la course. Je n'avais pas voulu prendre d'anti-douleurs, alors j'ai serré les dents. Je suis déjà content d'avoir pu rejoindre la ligne d'arrivée, qui plus est en décrochant ce petit point qui m'assurait la deuxième place du championnat quel que soit le résultat de Tito Rabat. » Le courage et la détermination de Redding ont été salués par Michael Bartholemy, le manager du team Marc VDS : « J'en suis certain, Scott sera un client pour la catégorie MotoGP durant les prochaines saisons. Je tiens à le remercier pour les quatre saisons qu'il nous a fait vivre. Il va sans dire que nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière et son passage en MotoGP. Il va manquer à la famille Marc VDS. »

 

 

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs .